lundi 10 décembre 2007

Le réchauffement climatique pourrait déclencher une "guerre civile mondiale"

Le réchauffement climatique pourrait provoquer une "guerre civile mondiale" en exacerbant des tensions latentes entre des populations, estiment des experts dans un rapport rendu public, lundi 10 décembre, à Bali, au cours de la conférence internationale sur le climat. L'étude du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) est diffusée – ce n'est pas un hasard – le jour de la remise à Oslo du prix Nobel de la paix à Al Gore et au Groupe intergouvernemental d'experts sur le changement climatique (GIEC).
Ça y est, c'est dit et pas par n'importe qui. Malheureusement, les Etats-Unis ainsi que la Chine et le Japon par exemple, ne veulent toujours pas s'engager sur des chiffres. Et pour quelles raisons ? On se le demande ? Pas vraiment en fait, c'est évidemment une question d'argent (pour changer). Ils redoutent que cela n'altère la croissance économique de leur pays.

C'est vrai que c'est plus grave qu'une guerre civile mondiale ...

L'article complet sur leMonde.fr.

2 commentaires:

Ramon a dit…

Oui mais dans le cas d'une guerre civile mondiale, les Etats Unis, la Chine... ceux qui ne signent pourront vendre des armes pour laisser "les autres" s'entretuer. Ils generent des profits sur les ventes d'armes et se reservent encore plus de ressources (a part les armes les nations en guerre ne consomment pas). Il suffit juste de se procurer un acces facile et protege aux ressrouces. Oh tiens les guerres et "conflits locaux" actuels en Afrique. Comme par hasard...

C'est beau la strategie economique, encore mieux que la guerre...

zinkou a dit…

"Ils redoutent que cela n'altère la croissance économique"

Et la pré-occupation première des français c'est... "Le pouvoir d'achat" pour acheter le lecteur de DVD qui leur est tellement nécessaire.

Bon je suis d'accord facile de faire des leçons quand on fait partie de 20 % de foyer les plus riches en France... ok mais je suis prêt à en discuter pour faire des choix "collectifs".