lundi 27 août 2007

Retour de vacances

Je suis de retour après une petite interruption pour cause de vacances (pfff c'est court 10 jours ...) qui font du bien. Après quelques jours à Six-Fours-les-Plages où on (mes copains et moi) a bien profité du soleil et de la mer, on a ensuite passé une semaine en Ardèche dans la maison en photo dans le bandeau qu'on appelle la Bergerie (puisque c'est une ancienne ... bergerie bien sûr).

Cette maison est pour moi un havre de paix à l'écart de la civilisation, d'ailleurs on s'arrange souvent pour ne pas avoir à retourner faire des courses pendant le séjour, d'une part parce que c'est loin (30 minutes de voiture), d'autre part parce qu'on a pas envie de retourner à la civilisation. Les copains qui arrivent en cours de semaine sont donc mis à contribution pour acheter ce qui nous manque avant de venir.
C'est super reposant pour la tête car on est perdu au milieu de la nature, la maison accroché à flanc de montagne à côté d'un ruisseau et d'une forêt. Presque personne ne passe (on entend quelques motos qui font du cross sur les chemins et quelques voitures de "voisins" probablement mais on les compte sur les doigts de la main) donc on est tranquille sans pollution sonore ni lumineuse (la pollution chimique, on y échappe jamais vraiment mais l'air y est sûrement plus sain qu'à Lyon quand même).
On passe donc les journées entre nous à jouer à la pétanque, à des jeux de société (Wanted, 6 qui prend ou "bêtes à cornes", Colons de Catane, Chevaliers de la Table Ronde, Couinche, Tarot ...) ou à lire, et les soirées à refaire le monde en discutant autour d'un ou plutôt plusieurs verres (et malheureusement accompagnés pour la majorité par de très trop nombreuses cigarettes [1], même si mes amis fumeurs sont particulièrement attentifs à ça), le tout entrecoupé de repas copieux, arrosés et de qualité.

Cette maison est aussi à l'écart de la civilisation parce qu'il n'y a pas d'électricité (mis à part un petit panneau solaire qui permet d'alimenter quelques néons ainsi qu'un groupe électrogène qui ne fonctionne plus car il nous a lâché début août) , donc pas de toilettes - chier dans les bois est une expérience intéressante, surtout la nuit ;) [2] - et l'eau courante vient directement de la montagne. On y pense pas mais prendre une douche à la lueur d'une bougie est vraiment apaisant.
J'espère que dans quelques années, il n'y aura plus de groupe électrogène mais des panneaux solaires un peu plus grands, complétés éventuellement par quelques petites éoliennes ...
Cette maison a une grande valeur sentimentale puisque c'est une maison familiale qui a été retapé de bout en bout (plancher, toiture et tout et tout) il y a 25 ou 30 ans par ma famille paternelle et qu'on essaie d'améliorer petit à petit dans la mesure de nos possibilités et disponibilités (j'ai mis la main à la pâte avec beaucoup de plaisir).

Les séjours dans cette maison sont devenus indispensables pour moi (et pour la plupart de mes copains aussi je pense) depuis que je bosse pour se reposer l'esprit du stress, des tracas de la vie quotidienne et pour se ressourcer - je n'ose pas dire "recharger les batteries" car sans groupe électrogène pour compléter le panneau solaire, nous avons quelques problèmes d'énergie : plus de néons ... :(

Enfin bref, une super semaine entouré de mes amis et à l'écart du monde ... avec un dur retour à la réalité quotidienne hier avec des bouchons sur la route et un PV reçu pour le trajet aller : 134 km/h au lieu de 130 -> 45 euros, ça fait cher le km/h ...

PS : merci pour vos commentaires à tous :)

  • [1] : Je ferai peut-être un article un jour sur le diktat de la cigarette ...
  • [2] : A ce propos, je n'ai toujours pas lu le livre "Comment chier dans les bois". Je ne sais pas si il est bien. Si vous l'avez lu, dites moi ce que vous en pensez ...
En bonus, 2 liens vers le blog de Zinkou sur 2 petites histoires assez connues avec des analyses intéressantes :
  1. Les gros cailloux ...
  2. Sommes nous des grenouilles ?

2 commentaires:

Polo a dit…

Coucou Kok, c'est rigolo de voir parler de la bergerie comme ca...
Tu as amplement raison : en te lisant, je me rends compte que j'en ai vraiment besoin tous les ans, mais aussi parce que je vous vois pas souvent. En plus du cadre, c'est pour moi aussi une occasion privilégiée de passer du temps et d'échanger avec des gens dont je ne dirai jamais assez combien ils comptent pour moi.
Sinon, pour ce qui est de "chier dans les bois", je confirme, moi j'y vais pas la nuit, on expliquera a ma place pourquoi... :)
Enfin attention au diktat de la cigarette : en tant que (tres) recent ancien fumeur, je peux te garantir que le diktat du non-fumeur existe _aussi_ (j'ai pas dit que les clopes etaient pas genants pour les non-fumeurs, attention, d'autant plus qu'à la bergerie les fumeurs sont encore majoritaires)

Kok a dit…

Réaction très intéressante de Polo (comme d'habitude j'ai envie de dire ;) ), merci. J'espèrais bien que ce "diktat de la cigarette" ferait réagir. Je vais donc essayer d'écrire ce billet rapidement pour engager la discussion mais il faut que je le travaille pour exprimer clairement mes pensées et c'est pas forcément évident.