lundi 2 mars 2009

Petite histoire

Petit texte reçu par mail comme une chaine à transmettre que je préfère publier ici plutôt que de le faire suivre.
Monsieur X a commencé la journée tôt, ayant réglé son réveille-matin (fait au Japon) à 6 heures. Pendant que sa cafetière (faite en Chine) filtrait le café, il s'est rasé avec son rasoir (fait à Hong-Kong).
Puis il s'est habillé avec sa chemise (faite au Sri Lanka), ses jeans (faits à Singapour) et ses chaussures (faites en Corée). Après avoir cuit son petit déjeuner dans son nouveau poêlon (fait en Inde) agrémenté de fraises (de Californie) et de bananes (du Costa Rica), il s'est assis, calculatrice en main (faite au Mexique), pour calculer son budget de la journée.
En consultant sa montre (faite à Taiwan), il a synchronisé sa radio (faite en Chine), puis est monté dans sa voiture (faite au Japon) pour continuer sa recherche d'emploi, entre deux fermetures d'usines (en France).
A la fin d'une autre journée décourageante, il décide de se verser un verre de vin (fait en Californie) en écoutant Britney Spears (refaite aux USA!), pour accompagner son dîner congelé (fait aux USA), met ses sandales (faites au Brésil) et allume sa télévision (faite en Indonésie), et puis se demande pourquoi il n'arrive pas à se trouver un bon job payant, ici en France...

A faire circuler... Sans commentaires mais à méditer.

Ce ne sont pas les politiques qui ont achetés la montre, le percolateur, la voiture ! .....

Changer est difficile mais il faudra bien un jour se décider à prévoir un avenir pour nos enfants et un présent pour nous !

Achetez local, profitez de la soit disant crise pour retourner au marché, à la ferme, chez le marchand de vin de chez nous !
Comme indiqué, je ne fais pas de commentaires et invite seulement à la méditation ...

1 commentaires:

Dino a dit…

Est-ce à dire qu'il faut faire du protectionnisme et de la préférence nationale ?
Plutôt que de dénoncer par une chaîne à la con un lieu commun épuisé, il serait meilleure de lutter pour que les droits de l'Homme (femme, enfants et Homme) soient compris, inculqués, respectés et appliqués.
La situation économique suivrait ...

ça parait quand même fou qu'un produit faisant des milliers de kilomètres en avion ou en bateau soient moins chère qu'un produit fait dans le pays ou même le continent où il est vendu ...

et pourquoi pas essayer d'uniformiser les exigences qualités aussi ...