samedi 3 mai 2008

Télétravail ... s'il vous plait, vite !!!

Ah c'est lors de journées comme celles-ci (j'ai écrit ça hier en fait mais c'est valable aujourd'hui) que j'adorerai pouvoir faire un peu de télétravail. Quand on passe sa journée sur un ordinateur comme moi, on se pose vraiment la question : pourquoi je pourrai pas faire mon boulot de chez moi ?

Techniquement, rien de très compliqué à mettre en place au niveau infrastructure réseau (en tout cas rien d'insurmontable) et de nombreux avantages (et quelques inconvénients quand même sinon ça se ferait beaucoup plus) :

  1. Gain de temps : ben oui, pas besoin de se déplacer pour aller au boulot et mine de rien : qui met moins de 1/2 heure pour faire ce trajet ? Ça fait tout de même 1 heure de gagnée dans la journée minimum
  2. Gain de confort : on est toujours mieux installé chez soi que dans un bureau, aussi chouette soit-il. Vous aimez travailler avec de la musique mais pas votre collègue de bureau, vous êtes obligé de mettre un casque qui à la longue, fait mal, chauffe les oreilles et s'abime ... chez vous, vous faites comme il vous plait
  3. Gain de "stress" : on est tranquille chez soi, on ne s'est pas tapé de bouchons sur la route ou fait bousculer dans le métro. Y'a pas des gens qui courent dans le couloir parce qu'ils sont à la bourre pour finir leur taff et étant tout paniqué parce qu'il y a une réunion super importante dans 1/4 d'heure.
  4. Gain d'argent pour l'entreprise : après tout, le m2 coute de plus en plus cher. Bien organisé en roulement, ça peut être un gain de place et donc de chauffage, d'électricité, etc ... Bref, un gain pour tous les frais dus aux locaux.
  5. Gain d'argent pour nous aussi : les trajets évités sont autant d'essence ou de tickets de métro-bus en moins à payer. Et on peut aussi imaginer que dans cette optique, l'entreprise mette des ordinateurs portables à disposition de ses employés et, pourquoi pas, participe au frais d'abonnement Internet et téléphone. Autant d'avantages financiers pour vous. Je suis persuadé que l'un dans l'autre, tout le monde serait gagnant.
  6. Gain "pratique" : la galère habituelle, une course à faire, un colis à aller chercher à La Poste. Quand on est au boulot de 9h à 18h (horaires minimum), il faut s'organiser, prévoir de dégager du temps pour le faire. Là, rien de nous empêche de nous absenter 10-15 minutes pour faire cette course et rattraper ce temps entre 12h et 14h ou le soir.
Bien sûr, je dresse un tableau un peu idéal et il y a quand quelques restrictions :
  1. Tout d'abord, je n'imagine pas une seconde de ne faire que du télétravail. Ça me parait impossible ou alors il faut vraiment aimer être seul. Il y a de temps en temps des clients à rencontrer, des réunions de travail à faire avec les collègues... Et même sans ça, il y a un aspect social très important dans les relations entre collègues et rien ne pourra remplacer les discussions à la machine à café (sur le boulot comme sur d'autres sujets) pour créer des liens indispensables au bon déroulement d'un projet. Au milieu de la phase de réalisation d'un projet informatique, on peut imaginer quelques semaines voire quelques mois en télétravail à 100% mais en début et fin de projet, les discussions de vives voix sont indispensables aux prises de décisions.
  2. Le point le plus négatif et incertain qui fait probablement que les entreprises ont du mal à franchir le pas est sans doute ... la motivation ! Personnellement, j'aime bien mon boulot et ça ne me dérangerai pas de garder le même rythme en restant chez moi. Evidemment, il y aura toujours des personnes pour essayer d'en profiter mais est-ce la majorité ? Et puis si c'est une question de surveillance, il n'est pas compliqué d'imaginer de mettre des outils en place (c'est à la mode en plus en ce moment de vouloir savoir tout ce que font les uns et les autres) basé par exemple sur le mail professionnel : vous devez vous connecter le matin au serveur à telle heure max, ce qui vous oblige à vous lever. Après il n'est pas sorcier de savoir si telle ou telle personne fait son boulot ou pas. Après tout, il y en a qui arrive à ne rien faire en étant dans leur bureau toute la journée !
  3. L'organisation. Finalement c'est peut-être ça le principal frein. Il faudrait changer un peu ses habitudes de travail. Que les entreprises acceptent de faire le nécessaire pour rendre cela possible : mettre en place des accès sécurisés pour pouvoir vous connecter au réseau d'entreprise depuis chez vous (mail, serveurs de sauvegarde, fichiers client, ...). La discussion étant primordiale, une messagerie instantanée est une solution idéale à condition de la considérer comme un réel outil de travail et plus comme une source de distraction. Personnellement, ces messageries me servent de plus en plus pour des discussions professionnelles (demandes d'aide, questions-réponses sur le projet, etc ...) et je ne m'en sers qu'occasionnellement pour chatter avec des amis.
Bref, comme souvent, c'est un changement des mentalités qui est nécessaire et qui se fait le plus attendre. Je rêve du jour où je pourrai faire mon boulot, assis à une table de jardin sur une terrasse au soleil comme je l'ai fait aujourd'hui pour écrire ce billet :


(Je vous rassure, c'est pas chez moi, c'est chez parents ! Moi j'habite dans un appart en centre-ville ... D'ailleurs, c'est même pas mon portable non plus, c'est celui de ma sœur ;) )

3 commentaires:

Polo a dit…

Ouaaah, bien classe la terrasse de chez tes parents. Un jour, ôh oui un jour, j'aurai la même (sans la piscine, ce sera dur sinon... :))
D'ailleurs, hier j'ai bavé sur quasiment la même table dans un magasin, mais j'ai du me rabattre faute de pognon sur une table en PVC, surement fabriquée par des petits enfants chinois vu le prix (40 € avec quatre chaises...). Et paf ! encore un coup de canif dans les convictions... Promis, la prochaine, je la fabrique moi-même !
(Sinon, rien a voir, ça me fait bien marrer les pseudos-mots qu'il faut recopier avant d'enregistrer un commentaire pour vérifier qu'on est pas un bot. Aujourd'hui c'était "wbbup" : Délire non ?)

Morgane a dit…

Coucou Kok !

Au début j'ai juste lu le titre de l'article et le commentaire de polo (en effet les photos laissent... comment dire... pantois !!!) et puis j'ai voulu mettre mon grain de sel alors j'ai lu l'article !

Avant de poursuivre mon "commentaire", une fois l'article lu, je me suis faite piquer par un moustique sur l'avant bras droit, et la cheville aussi je crois. puis comme ça me piquait de plus en plus, je ne pouvais pas poursuivre mon "commentaire", alors j'ai voulu changer de position, mais c'est toute une organisation. Il me faut enlever les coussins sur lesquels je suis mise, donc se redresser, mais sans utiliser ses abdos, à cause du bébé, bref, soit je tire sur les coussins au risque de faire glisser le portable (j'ai quand même essayé) soit je me lève, (sur le coté puis en poussant avec les bras) j'enlève les coussins, m'installe mieux, repositionne l'ordi... etc. (parce que je suis allongée)
Et puis après ça, j'ai super soif... alors il. nan je plaisante !

bref le boulot à la maison OUI, mais pas n'importe comment parce que quand même s'agirait pas d'être payé à remettre ses coussins en place, à aller se chercher une bière dans le frigo, à appeler ses potes, regarder Indiana Jones et puis du coup passer ses soirées et ses nuits à rattraper le boulot pas fait plutôt que d'aller au basket et diner aux chandelles avec sa chérie !
hihihi.

bisous !

morgane

Kok a dit…

Merci Morgane pour ton message !
C'est clair que ça nécessite de l'organisation (par exemple avoir une pièce bureau) et de la volonté mais je pense sincèrement que c'est faisable!
Et puis d'abord toi tu dois pas travailler en ce moment (à la maison ou ailleurs) pour que le bébé arrive en pleine forme ;) mais c'est sympa de passer sur le blog
Gros bisous à toi et Yannick
Merci pour votre message ce week end