mercredi 2 avril 2008

Et merde !

Mauvaise nouvelle, le format Office Open XML (OOXML) de Microsoft va bientôt être validé par l'ISO (International Standardisation Organization). Après avoir été rejeté par plusieurs pays dont la France en septembre, il va maintenant être approuvé à 75 % selon le communiqué de presse de Microsoft !

Ce processus de longue haleine a été entaché de manigances douteuses (pressions, irrégularités, changement du système de vote) dans un certain nombre de pays comme en Allemagne ou en Croatie. Aux Pays-Bas par exemple, le système de vote fait que dès qu'il n'y a pas consensus, le comité s'abstient or tout le monde a voté contre ... sauf Microsoft qui fait aussi parti du comité et qui a bien sûr voté pour. Résultat : on passe d'un "non avec commentaires" à "abstention sans commentaires". Il n'y a pas de quoi être fier chez nous non plus puisque l'AFNOR (Association française de normalisation) qui avait dit NON en septembre s'est abstenue cette fois-ci avec une explication franchement bizarre :
A la lumière des contributions et des commentaires, il nous est apparu qu'une 'désapprobation' sur les textes n'était plus justifiée. Pour autant, il demeure encore des incertitudes sur les textes et les engagements, ce qui nous a conduit à nous prononcer par une 'abstention' argumentée.
Si il reste des incertitudes, pourquoi ne pas voter contre ? Principe de précaution comme dans d'autres domaines ...
La dernière contribution dont il parle est celle du PDG France de Microsoft disponible ici en PDF où on mélange allègrement "standard ouvert" et "intéropérabilité", ce qui n'est pas la même chose. Il s'engage notamment à fournir "un accès ouvert à la documentation des API et des protocoles de communications", ce qui diffère franchement d'un accès ouvert au code source du format lui-même.

Frédéric Couchet, délégué général de l'April, considère que ce vote décrédibilise l'ISO.
Sachant que l'Open Document Format (ODF) est déjà une norme ISO, quel est l'intérêt d'en avoir une deuxième ? Au lieu que tout le monde travaille sur un même format pour l'améliorer et faciliter la pérennité des données ainsi que l'interopérabilité entre les logiciels, cela impose aux éditeurs de supporter 2 formats ou de choisir l'un des 2 (on se demande bien lequel ça sera). Et ne doutons pas que Microsoft saura continuer à faire pression pour favoriser "son format" comme pour tous ses produits depuis 15 ou 20 ans.
Et puisqu'on parle de pérennité des formats, qu'est-ce qui nous garantit que Microsoft n'aura pas coulé dans 50 ans ? Rappelons qu'à l'heure actuelle, OOXML n'a d'ouvert que le nom ...

Sources :

1 commentaires:

Ramon a dit…

C'est une assez mauvaise chose que ce format soit accepté en l'etat.

D'abord, le changement de vote de la France s'est fait au dernier moment (cf les commentaires de l'April sur ZDNet par exemple : http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39380140,00.htm), sans raison particulière apparente.
Il y a donc des raisons de douter de la legitimite du vote.

Pour ce qui est du format en lui-même, la position initiale de l'AFNOR (celle qui vote pour la France) était assez correcte (http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39372681,00.htm) : l'incoherence d'avoir deux formats concurrents normalises par la meme institution. Ils proposaient de reflechir a comment fusionner les deux formats, sachant que la version actuellement normalisee du format concurrent (ODF) devra evoluer.

Enfin, Microsoft ne sera plus entierement maitre de son format OOXML pour les prochaines evolutions, ils devront passer par lISO, en tout cas pour normaliser les evolutions (http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39380095,00.htm).

En tout cas, ce vote a ete dicte par des contraintes economiques et industrielles avant tout.