samedi 26 janvier 2008

Rapport Attali

Le rapport Attali parle beaucoup de nouvelles technologies et de logiciels libres/formats ouverts. Et c'est une très bonne chose à condition que ça donne quelque chose de concret au final...

Voici quelques liens qui parlent de tout ça :
Le retour de la licence globale sur 01net.
Le nouvelles technologies pour doper la croissance sur 01net.
Le rapport Attali prone le logiciel libre et les standards ouverts sur le StandBlog.


Dans la lignée : Et si l'accès à Internet devenait un service public ?

3 commentaires:

Polo a dit…

Hum... je reste sceptique : parler des logiciels libres, c'est bien, voire très bien, je ne nie pas. Par contre, le principe même de la commission Attali est discutable : on vise la croissance pour la croissance, et tu es bien placé pour savoir que c'est une aberration (voir ton post sur the story of stuff)
De plus, pas mal de choses dans le rapport Attali sont des voeux pieux. Il n'y a qu'à comparer les propositions ayant trait à l'enseignement et la recherche avec les politiques menées depuis dix ans sur ces domaines, avec en apothéose la loi Pecresse : vive la rentabilité immédiate et financière, à bas le logiciel libre !
Donc en conclusion de mon avis : des jolies idées, pour un but absurde et sans aucune application possible.
(Bon à me relire, je suis peut être un peu pessimiste...)

zinkou a dit…

Et puis la personne qui donne son nom à ce rapport dit qu'il est à prendre dans sa globalité ou à laisser. Donc on prend la mise à l'écart du principe de précaution entre autre !!!
Bon de toutes façons je suis mal placé pour parler d'un rapport dont l'objectif est de proposer des solutions pour libérer la croissance alors que pour ma part je pense que la solution est dans la décroissance et tant pis pour mon pouvoir d'achat. Tant que je peux respirer, manger et éviter les cancers.
Moi aussi je suis un peu (beaucoup) pessimiste...

Kok a dit…

Tout ceci est exact. Je n'ai fait que souligner quelques points intéressants au milieu d'un foultitude de choses dont le but final et global ne m'intéresse pas : la croissance.
Je ne connais pas d'ailleurs l'ensemble du rapport, je me suis contenté de picorer des infos à droite et à gauche.
Malgré tout, privilégier les logiciels libres et les standards ouverts dans l'administration est une très bonne chose pour la pérennité et l'accessibilité des données et le retour de la licence globale après la mission Olivennes et le tout répressif redonne un peu d'espoir.
Attendons de voir ce qu'il en ressort mais je suis d'accord avec vous, c'est pas gagné que ça soit positif pour l'ensemble des citoyens avec notre gouvernement...