jeudi 30 août 2007

Petit séjour au Havre

J'ai passé les 2 derniers jours au Havre pour le boulot et j'ai envie de vous raconter un peu mes sentiments sur ce déplacement.

Je suis parti mardi matin à reculons pour plusieurs raisons :

  1. Un aller-retour en avion fatiguant (surtout avec un avion à hélices !)
  2. Une mission pas vraiment bien définie donc on se demande l'utilité ...
  3. Quand on bosse dans l'informatique, on peut tout faire à distance pour peu qu'on ait les accès nécessaires donc ne pouvait-on pas éviter ce déplacement ?
  4. Je suis pas vraiment fan des nuits tout seul à l'hôtel (même si ça ne m'arrive pas bien souvent)
  5. Et surtout ... du point de vue écologique, une mini catastrophe (à mon niveau)
Quand on a un minimum de conscience écologique, qu'on essaie de faire des efforts pour limiter notre impact individuel sur l'environnement dans sa vie personnelle, ça fait franchement chier (pour parler clairement) de devoir faire un aller-retour en avion sur 2 jours pour le boulot. Ça donne un peu l'impression que ces efforts sont gâchés en très peu de temps. Je sais pas si ça aurait été mieux en train ou en voiture, la question ne se pose pas vraiment vu la distance et les temps de trajet dans le cadre professionnel.

Enfin bref, je suis parti.
Sur place, j'ai travaillé sur des sujets très différents de ce à quoi je m'attendais. C'était intéressant et instructif (toujours sur le plan professionnel) et j'ai beaucoup accroché avec la personne que j'ai rencontré là-bas. On a beaucoup discuté, de tous les sujets (écologie, société, vie professionnelle, etc ...), presque au détriment de notre travail par moment.

Je suis revenu hier soir avec un avis bien plus mitigé :
  • Une rencontre humaine très positive avec quelqu'un 25 ans plus âgé que moi
  • Un bilan professionnel positif (c'est un peu lié forcément) puisque nous avons mené à bien nos objectifs, même si ils étaient différents de ceux que j'avais en partant
  • Mais malgré cela, l'aspect écologique reste très négatif
Ça rejoint les questions que je me pose sur les voyages en général : c'est toujours presque toujours écologiquement négatif (surtout en prenant l'avion) mais ça peut être riche humainement, pour l'esprit et l'ouverture d'esprit.
Doit-on privilégier l'un par rapport à l'autre ? Je ne sais pas ...
Si on laisse aux générations futures une planète écologiquement très dégradée, pourra-t'on rester heureux de nos expériences humaines en sachant que nous avons participé à cette dégradation ?
Je ne me vois pas abandonner toute idée de voyage, et pourtant je n'ai pas envie de "détruire" notre planète.

Voilà un de mes gros dilemme ("LEMME", ça c'est pour détendre l'atmosphère ;) ) du moment

2 commentaires:

zinkou a dit…

Et oui, il est clair qu'au niveau des entreprises, il y pas mal d'économie à faire et on y pense moins car c'est pas notre argent.
Mais par exemple, éteindre les lumières des couloirs quand il fait grand jour, celle du local imprimante, utiliser ses stylos et cahier jusqu'au bout, utiliser les verso en brouillon, etc...
Le télé-travail, les réunions téléphoniques ou en vidéo-projection sont aussi des pistes qu'il faut faire entrer dans la fameuse culture d'entreprise...

Pour les voyages (surtout les lointains) c'est pas évident, c'est certain qu'ils forment la jeunesse mais détruisent peut-être (s'ils se font en avion) la jeunesse des générations à venir. Mais je viens de faire des recherches pour aller au Maroc autrement qu'en avion et bin c'est pas évident... Du coup ça sera peut-être mon dernier voyage lointain.

Enfin des rencontres et expériences humaines on peut en faire pas loin,, dans nos quartiers, dans des associations, dans une bergerie etc... Suffit de participer

Kok a dit…

Et encore, le Maroc est pas si loin que ça ...
C'est vrai qu'il n'y a pas besoin d'aller très loin pour faire des rencontres même si on est (presque) tous issus de la même culture. Par contre, pour découvrir d'autres cultures, c'est moins évident ...